Un Bivouac à presque 5000 | Sajama National Park

9h30- L’heure du départ de notre randonnée sur 2 jours… Nous démarrons notre ascension depuis les geysers du parc de Sajama situés à L’ouest de la Bolivie et à quelques kilomètres de la frontière Chilienne. Des troupeaux de lamas nous surveillent et nous accueillent avec dédain et arrogance. Les alpagas quant à eux, véritables nounours emmitouflés dans leur fourrure nous paraissent bien plus sociables !

Leçon n°1 : Nous sommes des invités dans le jardin des lamas et des alpagas.


​11h30- L’heure du passage de frontière… après une magnifique montée à travers des prairies vertes, des troupeaux andins, et le long des sommets volcaniques colorés, nous atteignons le col sans nom qui sépare la Bolivie et le Chili. Nous traversons la frontière virtuelle, rejoignons les bords de la Laguna Casiri Macho, 1er lac de notre périple, et déjeunons au Chili !

Leçon n°2 : Toujours garder une copie de son passeport sur soi !


13h00- L’heure de partir rejoindre notre campement…Après cette belle petite pause, nous repartons l’estomac rempli en direction de la laguna Sora Pata, 2ème lac de notre périple au bord duquel nous avons repéré un campement. Nous progressons tranquillement et sans difficultés jusqu’au point de bivouac. Premiers arrivés, nous en profitons pour installer notre suite 5* vue Lac et Montagne sur son emplacement plat, entouré de petites pierres protégeant du vent. Notre promontoire est légèrement surélevés à 4990m pour profiter pleinement de la vue. Nous sommes toujours au Chili !

Leçon n°3 : Les bons spots de bivouac appartiennent à ceux qui se lèvent tôt !

15h00- L’heure de la contemplation…Le bivouac est installé, place à l’admiration des paysages aux mille couleurs. L’instant est également propice à la lecture ou aux captures de clichés. Nous faisons également la rencontre de rongeurs andins que l’on appelle Viscache. La météo est instable et nous offre des alternances de passages nuageux rafraîchissants, d’averses de neige inquiétantes, et d’éclaircies réconfortantes. Nous croisons un couple de Français également à la recherche d’un bivouac. Peu équipés, ils décident de poursuivre leur chemin pour redescendre en altitude et ainsi gagner en température. Le soleil est finalement revenu, l’heure tourne et nous approchons de la nuit.

Leçon n°4 : Apprendre à ne rien faire et à contempler.


18h30- L’heure du dîner… Au menu, un lyophilisé ! Quoi de plus écolo qu’une portion chacun d’Hachi parmentier déshydraté ? Oui mais c’est léger et ça cale 😊. Nous profitons des derniers rayons de soleil et regagnons nos duvets avant même que le soleil ne se couche !

Leçon n°5 : Dîner et se coucher avant le soleil !

20h00- L’heure de trouver le sommeil…Il est tôt, nous ne sommes pas particulièrement éprouvés par la randonnée du jour ni par cet après-midi de repos. Il est donc difficile de trouver le sommeil. Nous finirons tout de même par nous endormir malgré un mal de tête sûrement lié à l’altitude. Le sommeil est léger, on sent qu’il fait froid mais ignorons quelle est la température extérieure. La nuit semble très longue !

Leçon n°6 : Savoir perdre la notion du temps, ou apprendre à jouer à « il ou elle ».


5h00- L’heure du réveil…et de la 1ère récompense. Nous prenons notre courage à deux mains pour quitter notre cocon douillet en plume et sortir de la tente. Le spectacle commence ! Le ciel est bleu, les premiers rayons de soleil illuminent et embrasent les montagnes face à nous ! La magie opère. Nous en oublions que nous sommes encore à l’ombre, que le tissu de la tente est entièrement gelé à l’intérieur, que nos bouteilles d’eau ont réussi à geler au fond du sac, que la laguna Sora Pata est également recouverte d’une couche de glace et que nous sommes, nous aussi en train de nous transformer en petits glaçons ! Nous plions bagage rapidement puis décidons de rejoindre la Laguna Chiar Kkota pour prendre notre petit déjeuner. C’est la thématique de cette aventure : 1 repas par lagune !

Leçon n°7 : Photographier les paysages dans notre esprit, capturer ces instants magiques et uniques.


7h00- L’heure de la 2ème récompense…Après une petite heure de marche et réchauffés par le soleil qui a enfin montré le bout de son nez, nous découvrons ce 3ème lac, place au 2ème spectacle! Une large étendue d'eau, des flamands et une terrasse panoramique rien que pour nous ! Les mots sont absents et le silence règne. Nous faisons sécher notre tente, chauffons un petit thé et déjeunons face à cette nature vivante et captivante. Nous reprendrons notre chemin après 2 bonnes heures de pause.

Leçon n°8 : Accepter que le silence puisse être de mise lorsque les mots nous manquent.


13h00- L’heure de la 3ème récompense…Nous arrivons au niveau des « aguas calientes » en bas de la vallée sur le chemin retour de notre boucle. Les « aguas caliente » sont de véritables quêtes personnelles en Bolivie que ce soit dans la nature ou dans les hébergements que l’on occupe 😉. Nous profitons de ces sources d’eaux naturellement chaudes pour se prélasser, se réchauffer et discuter avec notre couple de Français que l’on retrouve dans les bains ! Ils nous raconteront avoir plié bagages en pleine nuit réveillés par un berger. Ils ont été relogés chez lui. Ce dernier craignait que les odeurs de nourritures n'attirent les Pumas vers ses troupeaux de lamas et d’alpagas. Paranoïa ou vérité ? On ne sait pas !

Leçon n°9 : Faut-il faire confiance aux locaux ?


Après cette belle conclusion, nous regagnons notre auberge au village de Sajama. Contrairement à ce qui nous avait été annoncé, il n’y pas d’ « agua caliente » dans l’hébergement, ce sera donc une nouvelle fois, une toilette de chat express. Nous nous réchaufferons avec une bonne soupe chaude avant de sauter dans nos duvets pour la nuit,  nos esprits imprégnés d’images magiques.

Leçon n°10 : Contempler les merveilles naturelles, s’adapter à son environnement et non l’inverse.